29 janvier 2006

Joyce-le-symptôme et Dostoïevski-l’hystérie

Joyce relu par Lacan, Dostoïevski relu par Freud Dans son texte « Dostoïevski et le parricide », Freud écrit : « Ce n’est pas un hasard si trois des chefs d’œuvres de la littérature de tous les temps, L’Œdipe-Roi de Sophocle, le Hamlet de Shakespeare et les frères Karamazov de Dostoïveski, traitent tous du même thème, du meurtre du père. Dans les trois œuvres le motif de l’acte  - la rivalité sexuelle pour une autre femme est aussi révélé. » Si Ulysse de Joyce est maintenant considéré comme une œuvre... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 15:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 janvier 2006

Au grand bal masqué du symptôme

Dès le début de l'invention freudienne on voit toujours avec émerveillement à quel point le fil du signifiant nous est utile et efficace pour lire toutes les histoires cliniques que Freud nous raconte, mais aussi comment, lui, sans rien savoir encore de cette approche possible à partir de la linguistique, en avait repéré l'essentiel avec ce qu'il appelait "la symbolique". Autrement dit, comme monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir, Freud faisait usage des équivoques signifiantes pour déchiffrer le sens du... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 12:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 janvier 2006

Le désir de la petite fille de combler sa mère

Dans son texte "Histoire du développement du complexe d'Œdipe chez la femme", de 1927, Jeanne Lampl de Groot se réfère aux deux textes de Freud,  "Le déclin du complexe d'Œdipe" et "Quelques conséquences psychologiques  de la différence anatomique entre les sexes" pour reprendre ce qu’il dit de l'Œdipe féminin et surtout y mettre son grain de sel, à l'aide de deux histoires cliniques. Je vous retranscris le souvenir du rêve d’une analysante telle que le raconte Jeanne Lampl de Groot, ... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 18:37 - Commentaires [3] - Permalien [#]
04 janvier 2006

Encore un rêve mais cette fois-ci c'est celui d'un homme

Dans quelques séances du séminaire du désir et  de son interprétation, Lacan commente très longuement le rêve d'un analysant d'Ella Sharpe - analyste pour qui il semble avoir beaucoup d'admiration. Il ne tarit pas d'éloges à son sujet ( je trouve qu'il a toujours la dent moins dure avec les analystes femmes qu'avec les hommes) bon, mais là n'est pas le sujet. Je trouve que ce rêve, le contexte dans lequel il se produit et la série des interprétations qui sont énoncées par Ella Sharpe, nous donnent  un éclairage très... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 18:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]