10 avril 2008

Petite note clinique trouvée dans les textes de Freud à propos de la crainte de se jeter par la fenêtre

Dans l’un de ses premiers textes contemporain des Etudes sur l’hystérie, qui a pour titre « Obsessions et phobies », Freud avait décrit quelques obsessions typiques selon lui. Plusieurs femmes se plaignaient de l’obsession de se jeter par la fenêtre, de blesser leurs enfants avec des couteaux ou des ciseaux. Une fois interprétées, ces obsessions se révélaient être liées au fait que ces femmes n’étaient pas du tout satisfaites dans leur mariage et qu’elles « se débattaient contre les désirs et les idées voluptueuses qui les... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05 avril 2008

Guérison et « truquage »

Le terme même de guérison a mauvaise presse auprès des analystes. Mais pourtant,  même si nous devons garder en mémoire l’indication de Freud, celle de ne pas être animé de la fureur de guérir ou encore de la guérison qui ne peut venir que de surcroît,  il n’empêche que la psychanalyse a des effets et des effets bénéfiques pour le sujet car sinon comment chaque analysant mais aussi chaque analyste pourrait-il s’engager dans cette entreprise malgré toutes les embûches rencontrées à commencer par le choix d’un... [Lire la suite]
04 avril 2008

L'interprétation d'une compulsion de Ernst, dit L'Homme aux rats

Dans ses notes du samedi 28 décembre du journal d’une analyse, celle de l’Homme aux rats (1), Freud écrit cette phrase à consonance biblique, comme le remarque le traducteur, " il a faim et on le nourrit " .  Le sujet du second verbe  fait énigme qui est cet "On " qui nourrit ? Comme, si entre Freud et son analysant,  soudain était apparu un tiers, une instance nourricière. Cet acte de Freud, il lui fait apporter une assiette de harengs de la Baltique,  provoquera des effets inattendus qui ... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 08:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,