30 novembre 2006

Quand les tests de paternité prennent force de loi

"Bon sang ne saurait mentir". Ce dicton était encore il y a quelque temps une métaphore poétique qui  inscrivait  ainsi dans la lignée paternelle, un fils ou une fille  qui héritait donc des qualités de ses ancêtres dans les différents champs possibles que nous offre la civilisation, celui de l'art, de la politique ou de la science. De nos jours, ce dicton a perdu sa portée métaphorique, il doit être pris à la lettre,ce bon sang qui ne saurait mentir est celui des tests de paternité. J'ai vu l'autre... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 09:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 novembre 2006

A qui la faute ?

Les premières relations de l’enfant à sa mère sont les « facteurs primaires » de la délinquance Notes de lectures sur le livre de Kate Friedlander « La délinquance juvénile »  qui a  comme sous titre : Théorie –Observations- Traitement » paru au PUF en 1951. Lacan évoque cet ouvrage ainsi que celui d’Auguste Aichhorn, dans son texte « Fonction de la psychanalyse en criminologie ». Il me semble qu’il l’évoque pour démontrer le fait que ces problèmes de délinquance proviennent de ce qu’il appelle « une déhiscence du... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 14:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 novembre 2006

Quand un psychanalyste, au temps de Freud, s'intéresse aux questions de la délinquance

C’était encore au temps de la découverte de la psychanalyse. Auguste Aichhorn a écrit un livre qui a pour titre « Jeunes en souffrance », avec en sous-titre « Psychanalyse et éducation spécialisée ». Il a été édité en 1925 et est présenté par un préambule écrit ^par Freud. Ce préambule fait justement bien la jonction entre la psychanalyse qui est un lien à deux et son extension possible dans le champ social. Mais ce que je voulais surtout vous raconter à ce propos, c’est une expérience qu’Aichhorn a tentée, non sans... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 14:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 novembre 2006

Feuilles de soins, feuilles de maladie ou feuilles de participation à l'analyse

Certains analystes, c'est un fait bien connu, signent des "feuilles de maladies" car il ne veulent pas demander à l'analysant plus qu'il ne peut payer pour avoir la possibilité de faire une analyse. La signature de ces feuilles de soins est donc financièrement plus confortable pour l'analyste.  Elle lui assure un revenu plus important et régulier par rapport aux prix des séances que pourrait payer l'analysant, en fonction de ses revenus à lui.  Mais  elles ne sont pas bénéfiques pour l'analysant, en raison... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 10:08 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
14 novembre 2006

Luttes intestines entre institutions analytiques

C'est un fait bien connu qu'existent des relations de rivalités et de jalousies, voire de haine, entre les différentes institutions analytiques, on ne peut guère le leur reprocher car, comme tout groupe humain, elles n'échappent pas aux lois de son fonctionnement et notamment à cette fondamentale nécessité d'avoir un ennemi extérieur, qui déviant la haine vers lui, maintient ainsi, sinon dans l'amour, au moins dans la cohésion, chacun de ces groupes. Mais je crois quand même que ces luttes, qui peuvent paraître, vue de... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 08:31 - Commentaires [4] - Permalien [#]
20 octobre 2006

Féminisme et féminité

Une jeune femme très sympathique, avec qui je corresponds souvent par mails, m’a posé hier cette question : quels sont les rapports entre le féminisme et la féminité J’ai trouvé cette question très intéressante mais je lui ai demandé quelques jours pour réfléchir un peu à sa question. Au temps où, dans une de ses lettres d’amour adressée à Martha, Freud lui décrivait tout ce qu’il attendait d’une bonne épouse, qu’elle s’occupe de son foyer et qu’elle élève leurs enfants et que surtout elle ne s’avise pas de lui faire... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 09:49 - Commentaires [4] - Permalien [#]

18 octobre 2006

"Qu'avez-vous fait de la libération sexuelle ?"

« Qu’avez-vous fait de la libération sexuelle ? » Cette question Marcela Iacub la pose bien sûr aux féministes de notre temps, de nos jours. Si ce livre  m’a intéressé,  c’est parce que cette juriste rejoint, avec cette question, mais sous une forme réactualisée, puisqu’il a été publié en 2002, ce que Lacan évoquait lui, en 1948, de la « lutte des sexes ». Louise Tugènes donc recueille les confidences  d’Orchidée, sa belle-mère, une féministe de la vieille école : « Tu sais quand j’avais vingt... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 16:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 octobre 2006

Si la guerre des sexes m’était contée…

Je vous recommande un merveilleux petit livre écrit par une femme juriste, Marcela Iacub. Il a pour titre « Qu’avez-vous fait de la libération sexuelle ? ». C’est plein humour et d’ironie. Les titres des chapitres sont choisis, avec fantaisie, tels « la belle au bois violée », « les confessions d’Orchidée », avec sérieux, « Impossibles paternités », dans la provocation, « Mères machines ». Pour introduire ce récit, elle dit s’appeler d’un nom plein de promesses, promesses qu’elle tient : Louise Tugène. La première femme... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 09:22 - Commentaires [7] - Permalien [#]
16 septembre 2006

La salle d’audience du sujet névrosé

Où il se met lui-même en accusation Cet été, j’ai lu un livre que j’ai beaucoup aimé qui s’appelle « le criminel et ses juges ».  Ce livre écrit par des psychanalystes de la génération de Freud aborde la question du crime et de sa punition par la justice dans une approche analytique tout à fait neuve, en fonction des désirs de meurtre inconscients de tout un chacun, y compris bien sûr des juges. Lacan a pris appui sur cet ouvrage, entre autres, pour écrire et déployer surtout son argumentation dans son texte... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 14:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 septembre 2006

Les motivations inconscientes du criminel, du délinquant… et de ses juges

Parmi le bouquet des trois textes que Lacan a consacré à la question de l’agressivité en psychanalyse et son extension dans le champ social, textes qui datent des années 1948, l’un d’eux a pour titre « fonction de la psychanalyse en criminologie ». Dans ce texte, il fait référence à des ouvrages écrits par des analystes contemporains de Freud. Il cite en effet Auguste Aichhorn, qui s’est occupé des questions de la délinquance des jeunes, avec une approche analytique, Kate Friedlander qui a étudié ce qu’elle appelle les «... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 12:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]