18 mars 2012

Deux lettres de Freud à propos de Dora

Freud vers 1898 donc peu de temps avant sa rencontre avec Dora Le 14 octobre 1900, dans l'une de ses lettres à Fliess, Freud lui annonce qu'il a "un nouveau cas, celui d'une jeune fille de dix huit ans". Mais il en écrit juste ceci : " C'est un cas qui cadre tout à fait avec la collection déjà existante de mes passe-partout". Cette formulation est curieuse. Au-delà de sa signification, les symptômes de Dora ne sont que des symptômes communs à beaucoup d’hystériques et en tant que tels ils sont en effet « passe-partout »... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 mars 2012

De Babouscka à Matrona en passant par Grouscha

Dans ce nouveau chapitre que Freud a intitulé «  Effets d’après-coup venant du temps originaire – résolution »,  (page 240 de "Lhomme aux loups par ses psychanalystes et par lui-même) il repart d’événements survenu en  ce « temps originaire »,  entre la scène primitive et l’apparition de la phobie du loup, à la suite de son rêve.  Dans ce temps, il introduit de nouveaux éléments autour de ces trois signifiants « Babouschka », « Grouscha », « Matrona ». Le premier... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 08:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 mars 2012

Un certain regard sur le suicide

 Ce passage de Lacan sur le suicide est sidérant du fait de l'acuité de son approche. Il lie d'une part la pulsion de mort à l'existence de la chaine signifiante mais surtout le désir de suicide au fait d'avoir été un enfant non-désiré. C'est une approche poignante comme si elle était du registre de l'aveu.  « Ce que Freud nous découvre comme l'au-delà du principe du plaisir, c'est qu'il y a peut-être en effet une aspiration dernière au repos et à la mort éternelle, mais, dans notre expérience, et c'est tout le sens de... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 09:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 février 2012

Qu'est-ce que le complexe de castration ?

          La première fois que Freud parle, tout au moins d’une façon un peu élaborée, du complexe de castration masculin, dans les « Trois essais sur la théorie de la sexualité »,  il le définit ainsi :   «  Les petits garçons ne mettent pas en doute que toutes les personnes qu’ils rencontrent ont un appareil génital semblable au leur ; il ne leur est donc pas possible de concilier l’absence de cet organe avec l’idée qu’ils se forment d’autrui. »   Cette phrase des trois essais... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 08:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 février 2012

Le souvenir-écran du Papillon Machaon

    Le souvenir-écran du papillon est ce qui constitue le premier élément de ce chapitre VIII intitulé « EFFETS D’APRÈS-COUP DU TEMPS ORIGINAIRE – RÉSOLUTION ». (page 240 de « L’homme aux loups par ses psychanalystes et par lui-même ». C’est lui, ce souvenir, qui est mis en avant à titre introductif. Il semblerait que le gros papillon qui s’appelle Machaon était devenu l’animal phobique de Sergeï à peu près en même temps que le loup. Peut-être même, et c’est loin d’être exclu en raison même du contenu du titre « Temps... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 17:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 décembre 2011

Conférence : Une approche lacanienne de la féminité

  Une approche lacanienne de la féminité Une conférence de Liliane FAINSILBER Présidence de Séance : Isabelle BOULZE ≡≡≡ SAMEDI 21 JANVIER 2012 ... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 09:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 novembre 2011

Avec la paix du soir, de l'usage du signifiant selon la structure, névrose / psychose

  Avec la paix du soir, De l'usage du signifiant selon la structure, névrose / psychose          « Je vous prierais de vous arrêter un instant à ceci: vous êtes au déclin d'une journée d'orage et de fatigue, et vous considérez l'heure qui décline et l'ombre qui commence d'envahir ce qui vous entoure. Est-ce que quelque chose selon les cas ne peut pas vous venir à l'esprit, et qui s'incarne dans la formulation « la paix du soir » ? »     Nous sommes au... [Lire la suite]
Posté par BertonDavid à 06:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 octobre 2011

Quelques temps de l’élaboration de Freud sur le complexe de castration masculin

  Freud évoque le complexe de castration pour la première fois dans les « trois essais sur la théorie de la sexualité »,  mais de façon encore extrêmement succincte. Ils sont publiés en 1905. Cela ne semble pas encore trop le préoccuper pas plus dans l’histoire de Dora que dans celle de l’Homme aux rats. Pour Dora, il centre son intérêt sur la question de la masturbation et pour l’Homme aux rats, sur le désir de la mort du père. Dans le texte du Petit Hans le complexe de castration est mentionné à propos de la... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 17:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juillet 2011

La fonction du père et ses suppléances ; Sous la plume des poètes

Par la mise au monde de leurs œuvres, les poètes et les écrivains démontrent l’importance dans la psychanalyse, des fantasmes de grossesse des hommes comme des femmes. Pour Lacan, ces fantasmes de grossesse qui s’expriment  dans la névrose et dans la psychose sont deux modes d’instauration de la fonction paternelle. Ils se manifestent dans le symptôme ou dans le délire. Je propose un troisième mode d’instauration de cette fonction, celui de la perversion,  où ce fantasme de grossesse s’exprime dans le passage à l’acte... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 15:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juillet 2011

Le rêve d’Alexandre devant la ville de Tyr

 Comment Freud aborde la question du rêve dans son introduction à la psychanalyse, p. 69. Il intitule cette partie «  Difficultés et premières approches ». Il est dans une démarche dialectique celle d’avoir à démontrer à un lecteur non seulement profane mais de plus hostile, ce qu’il en est des pouvoirs du rêve, en quoi il mérite d’être pris au sérieux. Il expose donc d’emblée les difficultés que l’on ne peut que rencontrer : « Il s’agit… d’un objet dont le caractère est d’être en opposition avec toutes les... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 09:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]