04 avril 2008

L'interprétation d'une compulsion de Ernst, dit L'Homme aux rats

Dans ses notes du samedi 28 décembre du journal d’une analyse, celle de l’Homme aux rats (1), Freud écrit cette phrase à consonance biblique, comme le remarque le traducteur, " il a faim et on le nourrit " .  Le sujet du second verbe  fait énigme qui est cet "On " qui nourrit ? Comme, si entre Freud et son analysant,  soudain était apparu un tiers, une instance nourricière. Cet acte de Freud, il lui fait apporter une assiette de harengs de la Baltique,  provoquera des effets inattendus qui ... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 08:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,