02 septembre 2008

De Freud à Lacan, de l’énigme de la différence des sexes, à la différence de rapport à l’inconscient, pour un homme et pour une

« Nous nous trouvons en face d’une grande énigme, d’un problème posé par un fait biologique, celui de l’existence de deux sexes. » C’est donc ainsi que Freud la posait dans l’Abrégé de psychanalyse. Lacan redouble cette première énigme d’une seconde, celle de la différence de rapport d’un homme et d’une femme à l’inconscient : «  Il est tout à fait concevable que le rapport d’une femme à l’inconscient soit différenciable de celui de l’homme à l’inconscient » In « Réponse à une question de Marcel... [Lire la suite]