22 septembre 2007

Secrètes fragrances

De beaux mots de la langue française tombent sans cesse en désuétude. Dans les dictionnaires.   Ces mots, qui brillent de leurs derniers feux avant de disparaître,  portent souvent l’adjectif de « vieilli » ou,  au mieux,  de « littéraire ». Le mot « fragrances » fait partie de tous ces mots en voie de disparition. Avec ce titre « Secrètes fragrances » j’espère le tenir encore sur le fil de sa  vie,  au titre de parfums, de parfums suaves. Juliette, une chanteuse qui compose le plus... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 14:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 septembre 2007

De l’importance d’avoir du nez

L’odorat comme « base organique » du refoulement Dans l’histoire de Dora, Freud aborde la question du dégoût, dégoût éprouvé par elle, au moment où Monsieur K. avait essayé de l’embrasser,  alors qu’elle avait une quinzaine d’années. Il  met ce dégoût  en relation avec l’odeur et notamment l’odeur des excréments, nous ne sommes donc pas au niveau des bonnes odeurs mais des mauvaises. Il écrit : « La sensation de dégoût semble primitivement être une réaction à l’odeur (plus tard aussi à l’aspect des... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 09:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 septembre 2007

de l'odorer d'Aristote à l'odorat de Freud

Pourquoi,  parmi toutes les pulsions définies par Freud, n’existe-t-il pas une pulsion nasale ? A ma connaissance Lacan n’a parlé qu’une seule fois de ce qu’il appelle,  suivant Aristote,  l’ « odorer » il le décrit, cet odorer, odorat, comme étant lié non pas, comme le suggérait Freud, aux fonctions excrémentielles mais de façon surprenante à la vision. Aussi j’eu la curiosité d’aller retrouver ces sources dans l’Ethique à Nicomaque.  Aristote oppose les plaisirs du corps et les... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 13:38 - Commentaires [1] - Permalien [#]