23 décembre 2009

"Ma femme n'est rien pour moi"

La phrase « Ma femme n'est rien pour moi » a été prononcée trois fois d'après ce que nous en dit  Freud. Une première fois elle a été prononcée justement par le père de Dora quand il l'avait accompagnée  chez Freud. Les deux autres ont été prononcées par Monsieur K. Une première fois il s'adressait à la gouvernante pour la convaincre d'avoir des relations sexuelles avec lui ; Elle se laissa convaincre puis en fera la confidence à Dora. La seconde fois, c'est donc au cours de la scène au bord du lac, il la redit à Dora. Donc... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 11:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 décembre 2009

La promenade au bord du lac

L'histoire de Dora trouve son point d'acmé dans la scène au bord du lac.Je pensais tout d'abord que cette scène avait eu lieu peu de temps avant que Dora vienne voir Freud, la seconde fois, alors qu'elle avait dix huit ans, mais en fait il semble bien (p. 16) que cet événement a eu lieu quand elle avait seize ans. Elle venait de rencontrer Freud pour la première fois et était parti passer quelques jours de vacances avec son père et les K. Que s'est-il passé à ce moment là ? Alors que Dora acceptait très volontiers jusqu'à ce... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 décembre 2009

La mort en quart terme.

« Tout le schème de l'oedipe est à critiquer»... Rien de moins. C'est ce que Lacan nous livre en 1953 dans sa conférence donnée au collège philosophique de Jean Wahl, « Le Mythe individuel du névrosé ou poésie et vérité dans la névrose ». C'est en relisant l'analyse de L'homme aux rats que Lacan nous montre que le drame du névrosé ne se joue pas à trois, mais à quatre. Il y repère comment dans la structure de la névrose obsessionnelle une doublure imaginaire vient prendre place dans le trio père/mère/enfant. Dans la dernière... [Lire la suite]
Posté par BertonDavid à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]