18 décembre 2010

A propos du désir de devenir psychanalyste, camionneur ou brocanteur

Le désir  de devenir psychanalyste n’est-il pas du même ordre que le désir qu’expriment les enfants de devenir aviateur, conducteur de train ou camionneur, instituteur ou brocanteur ? Les analystes n’en parlent pas souvent parce que c’est de l’ordre de l’intime, mais quand surgissent des rêves en cours d’analyse où pour la première fois le timide désir d’exercer ce métier s’exprime de façon plus ou moins voilé on s’aperçoit alors à quel point un tel désir a de profondes racines inconscientes. Ce sont... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 16:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 décembre 2010

L’ultimatum

Notes sur l’Homme aux loups[1] Dans les phrases qui suivent, après avoir parlé de l’atemporalité de l’inconscient et de la nécessité pour l’analyste de tenir compte de cette donnée (voir la partie 5 de ces notes sur L’Homme aux loups), Freud, en parfaite contradiction avec ce qu’il vient d’affirmer,  aborde cette question de la date de la fin de l’analyse qu’il a imposée à Sergei pour rompre « ses » résistances. On ne peut s’empêcher à ce propos d’évoquer un effet de suggestion qui instaurait quand même Freud dans une... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 16:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 octobre 2010

Les premières phrases de chacune des cinq psychanalyses

à propos de la névrose adulte et de la névrose infantile Je me suis intéressée aux premières phrases de chacune de ces cinq psychanalyses donc à la façon dont Freud les présente. Avec Dora, il nous annonce qu’il s’agira des liens du rêve et de l’Hystérie et c’est en effet par le biais des deux rêves de Dora qu’il aurait pu trouver le point d’origine de sa névrose si la jeune fille n’avait pas pris la poudre d’escampette. L’observation  du Petit Hans a un point... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 08:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 avril 2010

Le journal d’une analyse avec Freud dans les années 1920

Paru chez Aubier, vient de sortir un nouveau compte-rendu d’analyse avec Freud.  C’est la petite fille de cette analysante qui a retrouvé ces notes écrites en cours d’analyse qui sont regroupées dans deux cahiers. Il a pour titre : « Mon analyse avec le Professeur Freud Anna G ». Cet ouvrage a été édité sous la direction, d’Anna Koellreuter, sa petite fille. Elle porte le même prénom que sa grand-mère et  elle est devenue psychanalyste.  Plusieurs analystes contemporains ont lu ce journal à sa demande et... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 09:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 mars 2010

L'abstinence, terreau du manque symbolique

Ce que nous rappelle Lacan dans la séance du 4 Juin 58 des Formations de l'inconscient c'est que l'exercice singulier de la demande faite à un analyste exige de lui qu'il s'abstienne de la gratifier. L'unique satisfaction possible est celle de l'articulation répétée de la demande dans laquelle pourra peut-être émerger, pour le meilleur, quelque chose d'inédit. C'est en revenant à Freud que nous trouvons l'abstinence comme faisant partie d'un principe fondamentale de l'analyse qui lie cette notion à celle de la frustration.: ... [Lire la suite]
Posté par BertonDavid à 23:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
29 avril 2009

deux actes symboliques de Freud au cours de l'analyse de l'Homme aux rats

(L’apport d’une assiette de hareng et le fait qu’il lui donne à lire « La joie de vivre » de Zola, une autre nourriture) Les notes du samedi 28 décembre du « Journal d’une analyse », celle de l’H’omme aux rats, commencent  par une phrase à consonance biblique, comme le remarque le traducteur, « il a faim et on le nourrit ». C’est le sujet  de la seconde phrase qui fait énigme qui est cet «On » qui nourrit ? Comme si entre Freud et son analysant soudain était apparu un tiers, une instance... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 09:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 novembre 2008

Une relecture de "constructions en analyse"

Dans "Constructions en analyse", Freud écrit :  "L'intention du travail analytique est d'amener le patient à lever les refoulements des débuts de son développement... pour les remplacer par des réactions qui correspondent à un état de maturité psychique". L'analyste ne peut travailler pour cela que sur la matière psychique que lui fournit l'analysant, "des fragments de souvenirs contenus de façon déformée dans les rêves", des souvenirs écrans mais aussi "des idées incidentes qui émergent... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 09:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juin 2008

De la nécessité de parler de son travail d'analyste à un autre analyste

Dans les temps anciens, ceux où j'ai commencé à exercer le métier de psychanalyste, les jeunes analystes travaillaient pendant  plusieurs années si je puis dire « sous contrôle ». Certes ce mot est plus que mal choisi. On  préfère quelquefois à ce mot de contrôle, surtout dans les pays anglo-saxons, celui de supervision. Enfin c’est le mot en usage pour indiquer le fait qu’à ses débuts, il est judicieux qu’un analyste  puisse parler de son travail avec ses analysants à un autre analyste. Il y a quelques années,... [Lire la suite]
10 avril 2008

Petite note clinique trouvée dans les textes de Freud à propos de la crainte de se jeter par la fenêtre

Dans l’un de ses premiers textes contemporain des Etudes sur l’hystérie, qui a pour titre « Obsessions et phobies », Freud avait décrit quelques obsessions typiques selon lui. Plusieurs femmes se plaignaient de l’obsession de se jeter par la fenêtre, de blesser leurs enfants avec des couteaux ou des ciseaux. Une fois interprétées, ces obsessions se révélaient être liées au fait que ces femmes n’étaient pas du tout satisfaites dans leur mariage et qu’elles « se débattaient contre les désirs et les idées voluptueuses qui les... [Lire la suite]
Posté par Fainsilber à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 avril 2008

Guérison et « truquage »

Le terme même de guérison a mauvaise presse auprès des analystes. Mais pourtant,  même si nous devons garder en mémoire l’indication de Freud, celle de ne pas être animé de la fureur de guérir ou encore de la guérison qui ne peut venir que de surcroît,  il n’empêche que la psychanalyse a des effets et des effets bénéfiques pour le sujet car sinon comment chaque analysant mais aussi chaque analyste pourrait-il s’engager dans cette entreprise malgré toutes les embûches rencontrées à commencer par le choix d’un... [Lire la suite]